Bière et santé

Quels sont les ingrédients qui font de la bière une boisson si saine pour tous les adultes ?

Tout d’abord nous en détaillons la composition :

MALT : Le maltage est le processus par lequel sont extraits les sucres, qui deviendront de l’alcool plus tard, que contiennent l’orge, le blé ou d’autres céréales. 

EAU : C’est un ingrédient fondamental dans le brassage de la bière, puisque 90% de la bière est de l’eau. De nos jours, la majorité des producteurs traitent l’eau pour en extraire ou y ajouter des sels et des minéraux dont ils ont besoin pour donner à leurs bières le caractère qu’ils poursuivent. 

HOUBLON : Le houblon est une plante silvestre grimpante qui donne à la bière son arôme et son amertume caractéristiques. Par ailleurs, il aide à protéger et à conserver la bière en empêchant le développement de microorganismes nocifs. Il existe différentes variétés de houblon ayant différents degrés d’arôme et d’amertume. 

LEVURE : Les levures s’ajoutent au moût lors du processus de fermentation et elles transforment les sucres en alcool et en dioxyde de carbone. Les levures donnent à la bière des caractéristiques spéciales et différentes à celles d’autres producteurs. Les bières se divisent en deux grandes familles à cause de cet ingrédient : les Ales, de fermentation haute, où les levures agissent à de hautes températures et par ailleurs elles s’accumulent dans la surface du moût (dans le haut), et les Lagers, de fermentation basse, où les levures agissent à basse température se déposant au fond des cuves de fermentation.

Elle est hydratante

Actuellement la bière, notamment celle de style Lager, est une des boissons les plus consommées et dont on se sert le plus pour la réhydratation postérieure aux activités sportives. Sa composition, ses caractéristiques et sa faible teneur en alcool en font une boisson très bénéfique pour une réhydratation rapide et effective ainsi que pour éviter des douleurs musculaires (dans des quantités modérées*). De plus, cette boisson se caractérise par son effet rafraichissant marqué et par son pouvoir apaisant la soif. 

Elle est bénéfique pour la santé

Les effets bénéfiques que la consommation modérée de bière a pour la santé ont été démontrés récemment par plusieurs auteurs, aussi bien la bière sans alcool que la bière alcoolisée. Par exemple l’Étude sur les habitudes alimentaires des jeunes espagnols par rapport à la bière (Ortega et al., 1997), conclut que les jeunes qui consomment de la bière habituellement sont ceux dont l’apport énergétique et de nutriments est le plus proche à celui qui est recommandée ; par ailleurs, l’incidence du surpoids et de l’obésité parmi ces jeunes buveurs de bière est moindre que celle existant dans d’autres groupes et leurs paramètres sanguins s’avèrent plus favorables.

Elle prévient les maladies

Les personnes qui consomment habituellement de la bière de façon modérée présentent une moindre incidence de diabète et d’hypertension (facteurs de risque de maladie cardiovasculaire) et sont moins susceptibles de faire une crise cardiaque, même les hommes à bas risque. De plus, la bière a un effet diurétique plus important que l’eau et elle agit en tant qu’agent stimulateur sur le fonctionnement du foie, en plus de stimuler la production de bile.  

La bière ne peut influer de façon substantielle sur le fonctionnement physiologique ou métabolique qui est essentiel au rendement physique, de même aucun effet négatif n’a pu être détecté sur la force, la puissance, la résistance musculaire localisée, la vitesse et le rendement cardiovasculaire.  Certains affirment que le niveau de détérioration du rendement est lié à la dose d’alcool, l’habitude d’en consommer, la durée de l’exercice physique et les conditions environnementales, parmi d’autres facteurs (Shirreffs & Maughan, 2006).

Elle fait partie de la diète méditerranéenne

Les buveurs de bière modérés suivent le patron alimentaire de la diète méditerranéenne étant donné qu’en la buvant dans des quantités modérées ils favorisent la consommation de plus de protéines et d’hydrates de carbone (y compris la fibre), et ils augmentent de façon significative la consommation d’acide folique, de vitamines B, E et D, de fer et de calcium. 

Elle est susceptible d’intégrer l’alimentation des personnes âgées.

La bière apporte plus de 2000 éléments ayant un intérêt nutritionnel dans notre organisme. En ce sens et étant donné que les personnes âgées sont particulièrement sensibles à la déshydratation, la bière peut avoir un attrait additionnel pour ces personnes, évoquant leur jeunesse et les éloignant de la monotonie, en plus de leur apporter des nutriments et des liquides fondamentaux pour le bon fonctionnement de l’organisme. 

Elle doit être associée à la consommation modérée

La cervesa, en tenir quantitats moderades d’alcohol (de 3% al 9% vol.) No arribaria a alterar el sistema metabòlic particularment després de l’exercici. Els bevedors de cervesa tenen fins a un 20% menys de probabilitat de patir esdeveniments cardiovascular

Par le fait de sa teneur d’alcool en quantités modérées (de 3% al 9% vol.) la bière n’arriverait pas à altérer le système métabolique, particulièrement après avoir fait de l’exercice. Les buveurs de bière ont jusqu’à un 20% moins de probabilité d’avoir des accidents cardiovasculaires majeurs. Cependant il s’agit bien d’une boisson alcoolisée, par conséquent sa consommation doit rester modérée. 

*La consommation modérée correspond à une bière (10-12 g d’éthanol par jour) pour les femmes, et deux bières (20-24 g d’éthanol par jour) pour les hommes.
En savoir plus: www.cervezaysalud.es